Venez percer les mystères du paranormal !!!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
LE FORUM EST ACTUELLEMENT EN VACANCE !!! Rendez-vous à la rentrée.
Le forum souhaite la bienvenue aux nouveaux membres !!!
Derniers sujets
» La plage d'Hendaye
Ven 12 Juil - 11:28 par Irina

» Citation de films
Jeu 11 Juil - 10:22 par Irina

» En mode...
Jeu 11 Juil - 10:16 par Wolf

» Defouloir
Mer 10 Juil - 20:10 par Pandora983

» ABC des séries
Mer 10 Juil - 10:42 par Eragor

» Video sur le paranomal
Mer 10 Juil - 10:38 par Robryn

» La météo chez vous
Mar 9 Juil - 10:21 par Eragor

» Quel film avez vous vu en ce moment ?
Lun 8 Juil - 18:55 par Elandra

» L’hotel Alaska
Lun 8 Juil - 10:37 par Turion

Partenaires

créer un forum

      


Partagez | 
 

 Signes astrologiques Amérindien

Aller en bas 
AuteurMessage
Wolf
Habitué
Habitué
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Signes astrologiques Amérindien    Mer 20 Juin - 10:40

L’astrologie amérindienne, ou encore Roue de la vie, n’a pas pour but d’être prévisionnelle, c’est une astrologie chamanique, destinée à conseiller et à mieux vivre, à rester en accord avec la nature et surtout sa nature.
Les « peaux-rouges », loin des clichés hollywoodiens, étaient un peuple comme un autre, pas plus violent, peut-être même plus sage puisque l’implantation des différentes tribus sur de vastes terres empêchait de réels conflits territoriaux et permettait de canaliser les forces humaines, non dans la recherche de ressources matérielles, mais dans celles de ressources spirituelles.

voici les signes :

Le Faucon/bélier :
Le Faucon voit tout de très loin et de très haut, il est celui par qui arrive la Providence car il est à la fois ses yeux et sa griffe quand il s’abat sur une proie.
Les natifs sont les instruments du destin et leur libre-arbitre n’est qu’apparent tant qu’ils n’ont pas appris la modération car c’est par le biais de leur impulsivité qu’ils sont l’instrument de la providence et c’est en réfléchissant davantage, en tempérant leurs instincts et en prenant davantage les autres en considération qu’ils parviendront à une vraie autonomie.
Evolué, le Faucon est l’oiseau de feu, le messager entre le ciel et la terre, celui qui est capable de transmettre la loi céleste aux hommes. Il devient alors Horus, le dieu soleil égyptiens à tête de Faucon.
Les indiens Zuni l’associent au Zénith : le soleil est alors tout autant bienfaiteur parce que porteur de la pleine lumière que nuisible parce qu’il brûle alors facilement la peau, c’est la double tendance du Faucon : guide spirituel ou instrument de destruction.

Personnalité :
Actif, violent, impétueux, entreprenant, courageux, égoïste, impatient, arrogant, éveillé, passionné, romanesque, possessif, jaloux.

Le Castor/Taureau :
Au positif, le castor est un bâtisseur qui a un réel pouvoir pour modifier concrètement son environnement, changer le cours des choses et de la vie.
Il a la capacité de transformer l’idée et le désir en réalité. C’est un travailleur acharné et il est étonnant de voir combien un animal de son gabarit peut modifier en profondeur son espace vital en seulement quelques jours.
Toutefois, s’il va trop loin dans sa volonté de recomposer la nature, il finit par s’accaparer, pour son seul usage, les richesses du monde et il modifie alors l’équilibre subtil de l’univers par une trop grande tendance à accumuler.
De plus, il peut finir par piller, appauvrir son environnement à force de la concentrer sur ses seuls besoins.
Le castor, parce qu’il forme un couple pour la vie est un modèle de fidélité et de stabilité. C’est un parent attentif et la force Castor pousse à l’unité familiale, à la sécurité et au confort domestique (les barrages qu’il construit sont de vraies « villa » dotée de plusieurs pièces et de plusieurs entrées). C’est une nature paisible, profondément non belliqueuse.

Personnalité :
Résolu, débrouillard, entêté, méthodique, sensible, travailleur, volontaire, possessif, rigide, entêté, exigeant, séducteur, dominateur.

Le Cerf/Gémeau :

En Egypte comme en Chine, le cerf symbolise la longue vie, ce qui ne manquera pas de nous rappeler l’éternelle jeunesse attribuée à nos Gémeaux. La sagesse populaire égyptienne souligne toutefois que c’est un animal vaniteux (qui arbore fièrement ses andouillets) qu’il est possible de manipuler en jouant sur sa fatuité.
Le brame du Cerf en fait un animal bavard et extraverti qui crie ses envies à la ronde et manque de pudeur et de discrétion. La grande différence entre le caractère pacifique des femelles et hargneux des mâles souligne son caractère équivoque, double.
C’est un animal vivant en harde, profondément grégaire et sociable qui ne se retire du groupe que pour mourir. Ses mœurs sexuelles débridées le font souvent voir comme un animal peu fidèle quoi que cette image doivent être nuancée : le côté volage de l’animal devant sans doute plus être interprété sur le plan idéologique (difficulté aux engagements sincères et à la persévérance) que sentimental.

Personnalité :
Vif, alerte, bavard, d’humeur inégale, sensible, sociable, superficiel, agité, paresseux, versatile, infidèle.

Le Pivert/Cancer :

Les piverts joueraient un rôle de premier plan dans les forêts, en favorisant la décomposition des arbres morts. Cela grâce à des champignons qu'ils promènent dans leur bec. Ceci est intéressant à plus d’un titre : le pivert, parce qu’il permet la multiplication des champignons participe à l’équilibre et au renouvellement de son environnement : il a donc un rôle de pourvoyeur de vie, de lutte contre la mort qui s’apparente fort au principe lunaire écologique avec la croissance des plantes (des champignons et moisissures notamment) en fonction de la croissance de l’astre de nuit.
Le pivert est un oiseau dit « indigène » car il peuple les mêmes régions depuis des centaines d’année, n’a jamais tenté d’essaimer son espèce ailleurs et n’est pas un oiseau migrateur : c’est ici un bon symbole d’attachement à la terre natale, de fidélité au foyer, aux racines, au passé.

Personnalité :
Emotif, sensible, protecteur, maternel, romantique, tendre, économe, lunatique, gourmand.

Le Saumon/Lion :

A quel père héroïque que voici, acceptant de se sacrifier corps et âmes (au sens propre et figuré) pour que sa progéniture, son œuvre voit le jour !
Le saumon est courageux, admirable et il accepte volontiers de sacrifier sa vie pour celles de ses enfants. Mais au fond, sa motivation ne serait-elle issu de la peur de mourir sans avoir perpétuer son patrimoine, sans avoir laisser de trace. On aboutit ainsi à un bien joli paradoxe consistant à aller au bout de ses forces, au bout de soi-même pour, « jusqu’à la mort » pour se sentir…vivre !
Et puis, quelle est cette drôle d’idée, cette étrange obstination à retourner contre vent et marée sur le lieu de sa propre enfance ? Ne doit-on pas ici voir un attachement excessif, morbide, à ses ascendants entraînant le danger de la fixité, de l’entêtement ?
L’idée d’enfantement, de fertilité est plus directement abordé dans l’histoire de Tuan mac Cairill qui, transformé en Saumon et mangé par une reine, donnera un héritier au trône.

Personnalité :
Fier, énergique, confiant, enthousiaste, passionné, généreux de sa personne, héroïque, insatiable, entêté, extrémiste, exigeant.

L'Ours/Vierge :

Représentant par excellence des symboles très contradictoires, l’ours est tantôt vu comme une bête féroce, tantôt comme le doux compagnon des enfants. Alors, ours sauvage ou ours aimant ?
Les amérindiens le voyaient comme un être de pondération, de juste milieu précisément car l’ourse a une faculté rare qui n’avait pas échappé aux observations chamaniques : Si la saison était mauvaise, si les conditions extérieures n’étaient pas réunies (abondance, possibilité de faire des réserves), Maman ourse, très raisonnablement, diffère la gestation de ses petits et attend des jours meilleurs.
Car l’ours est avant tout un pragmatique sachant faire preuve de patience s’il le faut, sachant aussi profiter au mieux des richesses à sa disposition, sans les gâcher ni les sous-estimer.

Personnalité :
Discret, pragmatique, intelligent, méticuleux, patient, sachant ménager ses forces, bon parent, modeste malgré sa force, solitaire, nerveux, irascible, reclus, routinier, taciturne, territorial.

Le Corbeau/Balance :

Le corbeau est un animal bavard, pour ne pas dire criard, chez qui on n’a recensé pas moins de 30 vocalises (et un don d’imitateur) lui permettant une réelle communication au sein du groupe. Ce groupe, dispersé dans la journée est surtout observable au crépuscule lors de sorte de « réunion », de « débriefing » où on peut assisté à un curieux spectacle : la troupe réunie au complet « discutent » (langage articulé et gestuel) et chaque individu semble raconter ses péripéties, faire un compte rendu de sa journée. Le corbeau, comme la balance, sont donc avant tout des communicants.
Espèce très intelligente, capable de trouver rapidement des solutions à de nouveaux problèmes, le corbeau n’est pas un chasseur et se contente en général de se nourrir de ce qu’il trouve (c’est un omnivore pouvant jouer les charognards) sans chercher la bagarre avec ses rivaux de la chaîne alimentaire.(caractère pacifique, accommodant et rationnel)

Personnalité :
Sociable mais querelleur, grégaire et coopératif, solidaire, indécis, tête en l’air, raffiné, crédule, charmeur, dépendant, bavard, adaptable, crâne, indiscret, civilisé.

Le Serpent/Scorpion :

Le serpent est le symbole même de la mutation et de la régénération : sans cesse différent, toujours le même, il a régulièrement besoin de changer de peau pour poursuivre sa vie et rien qu’en cela, il est en parfaire analogie avec la maison VIII (reliée elle-même au Scorpion) qui nous parle des grandes transformations personnelles et des grandes crises existentielles.

Le Serpent, présent partout dans le monde sous des formes très différentes, peuplant la terre comme les plans d’eau, a toujours fasciné l’humanité.
Car le serpent a en lui ce pouvoir, celui de subjuguer l’homme (ou la femme) grâce à son charisme inquiétant, son regard impénétrable et mystérieux, cette impression de ne pas tout à faire appartenir à notre monde.

Personnalité :
Ardent, passionnel, désintéressé, énigmatique, sensuel, secret, curieux, entêté, fascinant, dangereux, obsessionnel, hésitant entre destruction et création.

La Chouette/Sagittaire :

La chouette a tout d’abord attiré l’attention des sages indiens par son mode de vie et de chasse tout particulier et ils ont bien sûr été troublés par le regard tout à fait particulier de ce rapace nocturne.
De par ces yeux tout à fait spécifiques (immenses et lumineux), ces clignements de paupières caractéristiques et bien sûr sa facultés à voir dans les ténèbres ce que l’être humain est incapable de percevoir, la Chouette s’est vite imposée comme l’incarnation animale du pouvoir de clairvoyance. Clairvoyance de ce qui échappe à l’homme, clairvoyance au-delà des ténèbres, au-delà même du voile de la nuit, elle-même symbole par excellence de l’occulte et du caché, souvent de la mort.
La chouette peut donc percer de grands mystères de façon naturelle, sans avoir recours à un quelconque truc : son pouvoir est celui de la pénétration de l’esprit, celui d’un regard différent porté sur le monde et permettant d’appréhender des réalités qui échappent sinon à l’entendement.

Personnalité :
Aventureux, sage, indépendant, lucide, bon conseiller, utile et clairvoyant ou…violent, vicieux, apprenti sorcier et porteur de calamités.

L'Oie/Capricorne :

En Chine, l’oie est considérée comme un oiseau Yang et un principe lumineux de la nature. Selon Hayers, elle « suit le soleil dans sa course hivernal vers le Sud et affiche une connaissance du temps et des saisons ». On fera ici facilement le parallèle avec le Capricorne et sa planète Saturne, Dieu du temps appelé Chronos dans le panthéon grec. Nous avons affaire à un animal lié au temps mais aussi à la notion de persévérance et d’efforts puisque la grande migration des oies est un symbole majeur d’une pugnacité (parfois jusqu’à l’épuisement total) pour atteindre un objectif.
Cette constance, on la retrouve aussi dans l’idée du mariage car les oies volent par paires, se soutenant dans l’effort « pour le meilleur et pour le pire » pourrait-on dire. D’ailleurs, les chinois (Tchéous) lui accordaient une signification de contrat de mariage puisque l’oie faisait partie des cadeaux symboliques des fiançailles : en offrant une oie, on engageait sa parole et sa fidélité.

Personnalité :
Prudent, déterminé, courageux, fidèle, entêté, exigeant, puriste, vigilant, loyal, sobre, constant, rancunier, sévère, ambitieux, résolu.

La Loutre/Verseau :

La loutre adore la vie en groupe mais reste d’une nature méfiante et ne peut pas vraiment être considérée comme un animal grégaire. D’ailleurs, elle côtoie ses congénères par plaisir et non par nécessité : chaque individu se suffit à lui-même et chasse isolément sans avoir besoin de recourir au groupe bien que des alliances puissent être contractées temporairement dans ce but. C’est donc souvent davantage pour jouer (car c’est un animal joueur) et pour entretenir des rapports sociaux que les loutres –en dehors de la période où elles fondent une famille- se retrouvent et s’apprécient. On retrouve cette notion d’autonomie et « d’individualité altruiste » chez les natifs du Verseau.
Un peu à la manière du dauphin, la loutre, aime s’ébattre dans l’eau et « s’amuser ». Elle peut d’ailleurs aussi glisser sur une pente ou jouer avec des pierres ou des morceaux de bois sans que cela ait un caractère nécessaire ou participe à sa survie.

Personnalité :
Amical, joueur, indépendant, bon, sociable, fantaisiste, farfelu, bizarre, détaché, inventif, peu matériel, désobéissant, imprévisible, rebelle, individualiste.

Le Loup/Poisson :

Ce n’est qu’avec l’avènement du christianisme que le loup, comme nombre d’autres animaux nocturnes, a été diabolisé. Animal de meute ou loup solitaire, ce noble habitant des forêts fut longtemps respecté à juste titre : on pensera entre autre à « la louve romaine » qui fut la nourrice des fondateurs de Rome, Romulus et Remus et qui à ce titre à un rôle civilisateur de premier ordre dans la mythologie latine.
Un peu plus tard, le loup fut assimilé à l’idée de sauvagerie. Encore que ce terme mérite d’être discuté : s’il est regrettable que le loup soit devenu le symbole de la cruauté ou de l’agressivité gratuite (surtout à travers les contes pour enfants), il est plus intéressant et surtout plus juste de le considérer comme la figure animale de la sauvagerie positive (à rapprocher de l’idée de « bon sauvage »), c'est-à-dire de ce qui ne peut être domestiqué, asservi.

Personnalité :
Ame libre, compatissante, dévouée, mystique, spirituel et grégaire mais rencontrant des difficultés à s’intégrer dans la norme, à faire preuve de réalisme, de fermeté ou de persévérance tant les choses de ce monde lui semble souvent sans importance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Signes astrologiques Amérindien    Jeu 21 Juin - 10:05

merci beaucoup !
moi je suis un petit saumon lol en plus j'adore en manger !
c'est super l'astrologie amérindien, c'est plein de sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celeste
Admin
Admin
avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Signes astrologiques Amérindien    Jeu 21 Juin - 11:00

Yes, je suis le loup cheers , je ne connaissais pas l'astrologie amérindien merci pour le sujet. Pour la personnalité cela me ressemble assez Smile


Dernière édition par Celeste le Sam 23 Juin - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystereduparanormal.forums-actifs.com
Elandra
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 03/02/2012

MessageSujet: Re: Signes astrologiques Amérindien    Ven 22 Juin - 10:23

merci !
je suis un petit corbeau, je suis plutôt effrayante comme oiseau. c'est vrai que je suis assez bavarde, j'aime communiquer et partager avec les gens. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robryn
Habitué
Habitué
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: Signes astrologiques Amérindien    Ven 22 Juin - 18:47

merci pour le sujet,
j'avous que ça me ressemble beaucoup même les défauts !
j'aime bien moi aussi l'astro amerindien, c'est pas courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf
Habitué
Habitué
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Signes astrologiques Amérindien    Sam 23 Juin - 18:47

moi je suis un faucon, ça tombe bien j'adore cet animal.
c'est vrai que je sui possessif et jaloux mais pas jusqu'a être violent quand même ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Turion
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 184
Date d'inscription : 04/02/2012

MessageSujet: Re: Signes astrologiques Amérindien    Dim 24 Juin - 10:29

merci pour le sujet.
moi je suis une oie et j'ai horreur des oies lol
mais je dois avoué que mon portrait est assez ressemblant. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eragor
Admin
Admin
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Signes astrologiques Amérindien    Lun 25 Juin - 9:52

merci a toi,
c'est très enrichissant comme astrologie, ils n'ent parlent pas assez a mon gout. ce n'est pas la même philosophie de vie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Signes astrologiques Amérindien    

Revenir en haut Aller en bas
 
Signes astrologiques Amérindien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Mystère du Paranormal :: Ésotérisme :: Divination :: Astrologie-
Sauter vers: